- Allo ?

- C’est Del, ça va ?

- Alors, là t’appelles « pile poil », on est en train de manger du Nutella à la fourchette et on va attaquer les tartelettes au citron !

- Eh ben…

nuttela rando

Alors j’ai creusé un peu la question et figurez-vous que nos 3 trappeurs se sont laissés aller à un verre cidre dans une petite Crêperie, à quelques courses dans une épicerie bio (ça c’est du Soso !)…et puis un pot de Nutella (il parait que Jean–Claude voulait s’assurer qu’il avait « bon goût » !!)...Non mais écoutez-moi ça !


Allez, un peu plus sérieusement… Jeudi matin la troupe s’est mise en route (sous une petite-bonne averse !) accompagnée par Marie-Christine, à cheval. Claire le lui a troqué contre un beau vélo rouge...assez capricieux (dérayage en chaîne (oups désolée) !).

Solenne ne sangle pas Ousbeck pour lui préserver le petit bidou encore un peu gonflé… Révolte dans les rangs bien sûr car il faut non seulement lui tenir la selle quand elle monte mais aussi lui ouvrir les barrières pour ne pas qu’elle tombe ! La belle affaire !

Etape d’environ 25 km à travers, entre autres, un domaine de chasse…magnifique, grandiose, seigneurial ; avec…allez, une simple et petite ombre au tableau…un panneau leur indique : « tirs à balles réelles ! »

Entente unanime : sortir au plus vite quand même ! Ils empruntent donc un « itinéraire bis » …semé d’embûches avec au menu : une gouttière (si, si une vraie de toit !) qui leur barre le chemin, des fils à enlever (dont un avec courant électrique, s’il vous plait !), des ronces, de la grimpette pour déboucher dans du houx à hauteur des chevaux… Finalement, ils achèvent leur croisière en se retrouvant nez à nez avec un cheval qui sort d’une « maison-écurie » (heu, là j’ai pas tout compris…). Bref, petit coup de panique à bâbord mais ils s’en sortent indemnes !

Ils passent la nuit chez des amis de Claire : Corinne et Olivier.

Après une bonne nuit de pluie et la grosse étape de la veille, ils décollent vendredi 22 août au matin…vers, heu…midi en fait. Oui, Solenne me précise qu’ils comptent 3h pour plier et être opérationnels ( heu, après ou avant la grâce mat’ ?). Et comme, ils ne donnent pas de complément alimentaire aux chevaux pour l’instant, ils les laissent bien profiter de l’herbe. « Bon, on cherche quand même des granulés…ça ne ferait pas de mal ! » me confie So.

Pour le paysage…voici les bribes de tentatives de description de Claire et Solenne « …ben tu vois c’est comme les Landes, non la Garrigue… la Garrigue ?!, bon, y’a des bruyères…pas les Landes…de « la lande », ah oui, de la lande ! Et aussi des ajoncs ! Voilà, tu vois ?» ...beu….moui, j’irai voir sur internet si y’a des images quoi !

la lande du mont st michel


Allez encore quelques extraits pour le plaisir (et pour m’éviter une longue et sinueuse rédaction !) : « On est au Mont St Michel…mais dans les terres, le Mont St Michel Breton quoi… Comment ça s’écrit Claire « Mont St Michel de Brasparts » ?...On a vue sur une centrale nucléaire désaffectée....,mais ah non, faut pas que je te dise ça !... non mais elle est loin, au bout….mais c’est super joli ! … Non, allez, après tu vas écrire ça mais en fait c’est vraiment beau… les rochers, y’a même des barres d’attache pour les chevaux, c’est un site protégé…c’est quoi déjà ? ah, oui le Parc National d’Armorique… ! Ca rattrape la centrale là ? » Voilà…sans exagération aucune !

Mont St Michel centre Bretagne

Ils s’arrêtent vers 17h à côté d’un gîte avec un parc pour les chevaux. « Mais comme y’avait pas assez d’herbe, on a un peu déplacé les piquets...pour qu’ils mangent mieux ! ». Bonjour l’équipe !


Au tableau des anecdotes :

Solenne a perdu… (oh, mais ça raisonne comme un pléonasme « Solenne a perdu ! »..que je suis mauvaise !). Donc elle a déjà perdu : un cure-pied, son mousqueton jaune accroché à sa longe (il fallait le faire !) et aujourd’hui son Alfa gel !

Pour l’Alfa gel, j’ai trouvé une petite définition parce que les non-initiés, comme moi, auront du mal à suivre… Alors c’est une espèce de large coussin (pour visualiser), « en polyuréthane, garni de gel à haut pouvoir d’absorption de chocs. Il répartit également la pression et permet une avancée de l'assiette et un recul des jambes. »
C’est bien plus clair comme ça je trouve…non ? En gros, c’est Ousbeck qui va surtout en pâtir !

- Eh, Del, tu sais ce que ça veut dire « BZH » ?

- BZquoi ?

- C’est une abréviation de Breizh

- De quoi ?

- Ca veut dire : « la Bretagne » en breton !

- Ah, oui super…tu veux que j’écrive ça ?

- Non, mais tu sais ce qu’ils disent ici ?

- …

- Bienvenue en Zone Humide ! ou Bienvenue en Zone Humaine, suivant les versions !

- Pas mal…

- Non, mais bon, de toutes façons, ils prévoient un anticyclone…

- Ben, t’es sûre ou c’est juste pour les touristes comme la neige en station l’hiver ?

Et pour les curieux :

http://www.parc-naturel-armorique.fr/fr/presentation/montarree.html